Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  266 jours de grossesse  >  La grossesse au jour le jour  >  8e semaine de grossesse

8e semaine de grossesse

Jour 53 : Cytomégalovirus (CMV), sur votre grossesse au jour le jour.

Manoé - le journal de votre grossesse au jour le jour



• 2ème mois de grossesse
• 8ème semaine de grossesse
• Jour 53

 

Un mot, un jour

jour-53-bastet.jpg (80 x 80)Bastet

Fille du dieu soleil Rê, Bastet est cependant parfois considérée comme la fille d'Amon.
Elle est une déesse à double visage :
Sous sa forme de déesse à tête de chat, elle est la déesse bienveillante protectrice de l'humanité, également déesse musicienne de la joie et déesse de l'accouchement.
Elle est également réputée pour ses terribles colères.

En revanche, sous les traits d'une déesse à tête de lionne, elle s'identifie alors à la redoutable déesse de la guerre, Sekhmet. 


jour-53-1.jpg (185 x 111)Le cytomégalovirus


Crédit Photo : © Viropharma


Pour vous présenter le CMV, je me permets de vous proposer ce témoignage.

À l'occasion de sa seonde grossesse, Mary Poppins a contracté le cytomégalovirus.

Cette maladie, qui hors situation de grossesse, est totalement bénigne, peut devenir réellement problématique pendant la grossesse.

Au-delà du témoignage, je vous invite également à lire le papier concernant le CMV, au bout de ce lien.


Ça vient de vous !

Espoir... toujours garder espoir...

Dring, dring (c'est une mise en situation, même si plus aucun téléphone, de nos jours, ne fait ce bruit-là.)

Bonjour Madame Poppins, ici le cabinet du Docteur Truc Muche Obstétricien. Les analyses que vous avez faites la semaine passée, lors de votre contrôle des 32 SA, ne sont pas bonnes, l'une d'entre elles en particulier. Est-ce qu'il vous serait possible de passer cet après-midi, Docteur Truc Muche Obstétricien voudrait en discuter avec vous.

Me voilà donc installée face à mon gynéco quelques heures plus tard, pour apprendre que j'ai fait, quelque part entre la 13e SA et la 32e SA, ce qu'on appelle une séro-conversion ou une primo infection au cytomégalovirus (dit CMV).

Là, inutile de vous sauter sur votre moteur de recherches préféré, je résume.

Le CMV, comme la toxoplasmose, fait partie de ces maladies qui sont sans intérêt et sans aucune gravité si elles sont contractées en dehors de la grossesse ; cette maladie passe d’ailleurs la plupart du temps totalement inaperçue. Durant la grossesse, elles peuvent entraîner différents "malformations". Le CMV se transmet par relations sexuelles et par les différentes sécrétions de petits enfants (urine, larmes et salives en particulier).

Malgré les larmes qui me sont venues lorsque j'ai appris cette nouvelle juste une semaine après avoir été mise en arrêt de travail pour cause de col trop court, j'ai retenu que:

- notre enfant avait une chance sur trois (ou une chance sur quatre, ça dépend à quelle étude vous vous référez, la médecine n'étant pas une science exacte) de ne pas contracter le CMV,

- notre enfant, s'il devait contracter le CMV, avait neuf chances sur dix de ne pas développer de maladies.

En revanche, dans les pas tellement bonnes nouvelles, il y avait le fait que s'il était infecté, les problèmes les plus sérieux (malformations cérébrales en particulier) pouvaient surgir in utéro, tandis que les "moins graves" (cécité, surdité) pouvaient surgir durant les 2 premières années de vie.

De plus, la médecine n’étant toujours pas une science exacte, pas moyen d’obtenir une réponse claire à la question " est-ce que le CMV, s’il infecte très tardivement notre enfant (genre à la 35e SA) est-il moins grave que s’il a été infecté très tôt ? Selon certains médecins, un CMV en fin de grossesse est sans danger, tandis que selon d’autres, le CMV reste potentiellement dangereux à n’importe quel stade de la grossesse. Difficile de s’y retrouver, dans ces cas-là…

A la question de savoir quand j'avais contracté ce virus, le toubib n'a guère su me répondre avec précision, probablement - vu les taux de virus encore présents dans mon sang - aux alentours de la 23e SA.

Que je n'étais pas immunisée contre le CMV, ça, je le savais mais il n'existe guère de moyens de se protéger, outre qu'une séro-conversion en cours de grossesse est plus que rarissime.

Il est donc inutile, là, de plonger sur vos feuilles d’analyse, de téléphoner hystériquement à votre toubib : vous avez plus de chances de gagner à l’euro-million que d’attraper ce virus si vous n’êtes pas encore immunisée (comme la toxoplasmose, une fois qu’on l’a eu une fois, c’est à cocher " problème liquidé ", la moitié de la population européenne étant immunisée). De plus, à l’heure actuelle, la majorité des médecins font une seule prise de sang en matière de CMV, à la fin de l’organogénèse (formation des organes), vers la 12e SA. Selon ces médecins, il est vain de faire des analyses ultérieurement puisqu’il n’existe aucun traitement à proposer à la mère et à l’enfant et que le fait d’apprendre une séro-conversion n’entraîne que du stress pour la future mère.

Durant les dernières semaines de grossesse, j’ai passé deux échographies dans un centre spécialisé, pour m’entendre dire " là, tout semble normal, Madame, mais vous savez, le problème, c’est que les malformations peuvent intervenir à tous moments, revenez dans dix jours ".

Après la 2e échographie, j’ai décliné l’offre d’en passer une troisième, estimant que de toute façon, vu qu’il n’existait aucun traitement en cas de malformation, c’était inutile de me scanner à tout bout de champ jusqu’à l’accouchement.

Accouchement qu’une partie des toubibs top moumoutes me proposaient de déclencher pour éviter que l’enfant ne reste trop longtemps dans un " environnement peu favorable " (la, ils parlaient de mon ventre….). Accouchement que l’autre partie des toubibs top moumoutes ne voyaient pas de raisons de provoquer.

Bref, mon moral a oscillé entre découragement, crises d’angoisses, stress, confiance, optimisme. Le tout souvent au cours d’une même journée.

A la naissance, qu’il n’a pas été nécessaire de provoquer, Mini Poppins n’ayant heureusement pas résisté au lavage intempestif de fenêtres, de l’urine et du sang ont été prélevés, pour savoir s’il avait été ou non infecté.

De prime abord, il semblerait qu’il n’avait pas été infecté (je dis " semblerait " parce qu’au moment où le sang et l’urine ont été analysés, tout était ok mais le virus pouvait déjà être présent à l’état latent). Pour écarter tout doute, il y a deux semaines, notre enfant a subi un ultra-sons cérébral et un potentiel évoqué auditif (PEA) (permettant de détecter d’éventuelles malformations de l’oreille, donc des problèmes d’ouïe).

Fort heureusement, tout est ok. Et nous, nous respirons.

Si je poste ce message ce soir, c’est en premier lieu pour dire à toutes celles qui apprendraient, en cours de grossesse, de mauvaises nouvelles, de garder espoir, jusqu’au bout, de ne pas baisser les bras, de croire en la vie, en elles et en leur enfant à naître. Mini Poppins avait chaque jour une chance sur trois de ne pas s’infecter et pendant des semaines, il a échappé à ce CMV.

Pourquoi votre enfant n’aurait-il pas aussi une chance de naître en bonne santé malgré des signes " négatifs " ou " inquiétants " ?

Mary Poppins

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "266 jours de grossesse / La grossesse au jour le jour"

Voir aussi 

• Personnalisation
 

Votre agenda personnalisé : calculez les dates clés de votre grossesse
Calculez le jour de sa date de naissance
Calculez votre prise de poids "optimale"

............................................................................

• Articles associés à cette journée
 

Le sport pendant la grossesse
Prévention du cytomégalovirus
Le placenta : fonction, grade et positions
Gémellité

............................................................................

• Pour le plaisir
 

Votre futur bébé, cette semaine (semaine 8)
Son développement en images
Aurez vous une fille ou un garçon ?

 

Pour vous


De confortables chaussons souples en coton bio
pour garder les petits pieds bien au chaud !
Décorées du petit oiseau Hug Me, elles seront du plus bel effet sur votre petit bout.
Pour être beau, bio et chic à la fois !
Sur Brindilles, pour vous et votre petite pousse

.