Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  CONCEPTION  >  Avant la grossesse  >  Le clomid : inducteur de l'ovulation

Le clomid : inducteur de l'ovulation

Le clomid, médicament inducteur de l'ovulation.

Le clomid


Le citrate de clomifène (clomid) est un inducteur de l'ovulation favorisant la production de l'hormone FSH.

L'hormone FSH stimule l'activité des ovaires en provoquant la maturation des follicules ovariens jusqu'à la période d'ovulation.

Dans quel cadre est prescrit le clomid ?

La prescription du clomid se fait après une série de tests: courbe de température, prélèvement vaginal, frottis, dosages hormonaux.

Indications

Le clomid est proposé aux femmes souffrant de stérilité par anovulation ou dysovulation.
Il peut également être proposé aux femmes souffrant du SOPK (ovaires polykystiques).
Il sert également à l'induction de l'ovulation dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation (en cas d'insémination intra-utérine, ou de FIV).

Comment se déroule le traitement ?

Après une série de tests que nous avons cité plus haut, votre gynécologue peut vous prescrire le clomid.
Il se présente sous forme de comprimés.
Le traitement débute entre le 2e et le 5e jour du cycle (soit 2 à 5 jours après le premier jour des règles) Après le traitement, votre gynécologue vérifie grâce à un dosage hormonale que l'ovulation a eu lieu.
Si l'ovulation n'a pas eu lieu, le dosage peut augmenter ou simplement être renouvelé au cycle suivant. Il est fréquent de commencer par une ou deux prises par jour.
Il peut vous être proposé sur 6 cycles parfois au-delà.

Les effets secondaires fréquemment constatés

Mal de tête, bouffées de chaleur, troubles de la vision, nausées, des intolérances au niveau de la digestion, le clomid peut assécher les glaires cervicales.

Complication possible

Le Clomid peut entraîner une hyperstimulation ovarienne.
L'hyperstimulation ovarienne peut se révéler quelques jours après la fin du traitement.
Si vous ressentez des douleurs pelviennes, si votre poids augmente anormalement, si vous vous sentez gonflée, il faut immédiatement en avertir votre médecin qui vous fera alors une échographie pour contrôler le volume de vos ovaires.
Dans le cas d'une hyperstimulation, le renouvellement du traitement ne sera possible que lorsque vos ovaires auront repris une taille normale, et la posologie du traitement sera réduite pour éviter que cela ne se reproduise.

Pour vous

Découvrez la gamme des savons précieux et naturels.
Prenez soin de vous au naturel, dans le respect du ph de votre peau, mais sans oublier le plaisir des sens ...
Sur
Brindilles.



.