Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  CONCEPTION  >  Avant la grossesse  >  Syndrome des ovaires polykystiques : SOPK

Syndrome des ovaires polykystiques : SOPK

Diagnostic des OPK

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Le diagnostic des OPK

Le syndrome des ovaires polykystiques n'est pas une maladie qui se manifeste uniquement dans la sphère de la fertilité, il va bien au-delà.

Il peut donc être diagnostiqué bien avant un désir de grossesse, tout comme il ne peut devenir vraiment problématique qu'après de longs mois d'attente infructueuse lors d'un projet de grossesse.

Le diagnostic hors désir de grossesse

Une absence de règles, des cycles très irréguliers, une obésité particulièrement résistante qui s'installe, une pilosité gênante … sans reprendre tous les symptômes que nous avons pu décrire à la page précédente, il y a plusieurs chemins qui peuvent vous amener à consulter votre médecin traitant.


Votre médecin procédera à l'occasion de cette consultation à un examen médical bien sûr, il vous posera également des questions sur vos antécédents médicaux, et ceux de votre famille (dimension génétique de la maladie), fera le point avec vous sur la structure et la régularité de votre cycle, relèvera les aspects éventuellement problématiques du poids, de l'acné, de la pilosité excessive, de la pigmentation de votre peau …


Il est fort possible que vous soit prescrit un bilan sanguin pour doser le taux de sucre dans le sang (glycémie et régulation de l'insuline), le taux de cholestérol et des triglycérides, les taux de plusieurs hormones spécifiquement féminines et masculines comme : la testostérone, la DHEA-S, la FSH/LH ...


Il peut également vous prescrire une éventuelle échographie qui mettra en évidence le caractère polykystique des ovaires.
(Présence de 8 à 12 kystes de petite taille.)

L'analyse combinée de ces différents examens va permettre à votre médecin de poser le diagnostic et à écarter d'éventuelles autres maladies qui touchent les ovaires ou le système endocrinien.

Le diagnostic dans le cadre d'un désir de grossesse

Des cycles anarchiques déroutants, des mois d'attente infructueuse vont vous conduire à consulter directement votre gynécologue.


Dans ce cadre, les examens vont porter à la fois sur les points que nous avons détaillés dans le paragraphe précédent, mais il va également aller vers l'exploration de la fertilité.


Cette exploration à visée diagnostique englobe alors le bilan hormonal, le bilan glycémique, mais aussi une hystérographie pour vous, un spermogramme pour votre compagnon, l'établissement d'une courbe de température sur plusieurs cycles, et une échographie.

• L'hystérographie

L'hystérographie (ou hystérosalpingographie) consiste à pratiquer une radiographie de l'utérus et des trompes de Fallope.
Cet examen permet au médecin d'étudier en détail la morphologie de l'utérus pour y déceler une éventuelle malformation ou affection, ainsi que d'étudier la perméabilité des trompes de Fallope.

• Le spermogramme

Après recueil du sperme de votre compagnon en laboratoire, l'examen permet de quantifier et de qualifier les spermatozoïdes.
On étudie leur nombre, leur morphologie, leur mobilité, leur aspect "normal" ou "anormal", le pH, leur vitalité …

• La courbe de température

Pour la courbe de température, je vous invite à lire la rubrique :
La courbe de température

• L'échographie

L'échographie des trompes de Fallope permet de mettre en évidence l'aspect polykystique des ovaires.
L'examen révèle la présence de nombreux "petits" kystes dans les ovaires : souvent de 8 à 12, et petits parce qu'ils ont en général une taille inférieure à 10 mm.
L'aspect en nid d'abeilles est frappant.


Note : on parle de kystes, mais ce sont bien des follicules qui ne sont pas arrivés à maturité et qui n'ont pas libérés d'ovules.

……………

Une fois le diagnostic clairement défini, que le syndrome soit l'unique problème ou qu'il soit associé à un autre trouble de la fertilité, que vous soyez dans l'attente d'une grossesse ou non, tout un cadre de prise en charge peut vous être proposé.


Ce syndrome ne se guérit pas, mais il existe des solutions pour atténuer ses effets, régulariser les différents systèmes endocriniens, et permettre d'améliorer considérablement la fertilité et la santé des femmes qui en souffrent.


• À la page suivante :

— Les traitements proposés aux femmes souffrant d'OPK
- hors cadre de la grossesse
- dans le cadre d'un désir de grossesse
Témoignages 

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "CONCEPTION / Avant la grossesse"

Pour vous
 

Un écrin de bien-être pour vous

Composition détente, anti-stress, bien-être et fraicheur. Les soins Cattier, Welleda, Forest People ont été crée pour votre confort et votre plaisir, le tout au naturel bien sûr!
Sur
Brindilles.

.