Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  CONCEPTION  >  Avant la grossesse  >  Syndrome des ovaires polykystiques : SOPK

Syndrome des ovaires polykystiques : SOPK

Le parcours de Caramel : une grossesse après induction de l'ovulation

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Le parcours de Caramel : beaucoup d'espoir pour les femmes souffrant d'OPK

Pour ma part, mes OMPK (ovaires micro polykystiques) ont été découvert lorsque j'attendais de tomber enceinte de mon premier loulou.

J'ai arrêté la pilule en Août 2008, pensant tomber enceinte rapidement puisque ca été le cas de toutes les personnes de mon entourage.
Puis les mois passaient, mes règles ne revenaient pas. J'ai consulté mon généraliste en janvier qui m'a prescrit du duphaston® pour provoquer les règles et voir si cela suffisait a faire revenir mes cycles.
J'ai eu mes règles et puis le néant pendant plusieurs mois.
Je n'avais pas de gynéco attitré, j'en avais vu plusieurs, mais avec aucun je n'étais a l'aise.
Une amie m'a recommandé mon gynéco actuel, je me décide donc a aller le voir en mai ou juin.

Et avec lui, ne me demandez pas pourquoi, j'ai de suite été a l'aise ! Je lui ai expliqué mon désir d'enfant, mon absence de règles depuis de nombreux mois.
Il me prescrit donc un bilan hormonal et me prescrit a nouveau du duphaston®.
Bilan pas terrible, duphaston® qui provoque toujours mes règles mais ensuite rien. Il décide donc d'aller plus loin dans les examen, hystérographie, spermogramme pour mon homme et me demande de faire une courbe de tempiot.

En septembre, je retourne le voir avec tous les examens faits et une courbe de tempiot désespérément plate. Le spermogramme était correct pour mon homme, hystéro ok.

Il décide donc de me faire une écho et là, le verdict tombe ! Mes ovaires ressemble a un nid d'abeille, ils sont pleins de microkystes ! Il m'explique donc qu'il sera pour moi difficile (mais pas impossible !) de tomber enceinte sans un petit coup de pouce, il me prescrit du clomid®, à dose minimale afin de stimuler mon ovulation et me conseille de continuer les courbes de tempiot pour voir si cela fonctionne bien.

Premier cycle sous clomid®, échographie à J14 et pour lui l'ovulation est proche vu la taille des follicules, mais mon gynéco suspecte un problème de glaire.
Il me prescrit donc un test de Hunher a faire sur le prochain cycle si je ne tombe pas enceinte sur ce cycle.

J28, arrivée des gluches ... RDV chez gygy pour voir ce que l'on fait !
On repart sur un cycle sous clomid® et test de Hunher au moment de l'ovulation, après un calin.
Ovulation a J16, je vais donc faire ce test qui était très mauvais. Peu de zozos ont "survécu", mon gynéco me prescrit donc un médoc (je sais plus le nom 
 ) pour le prochain cycle, car pour lui, il est peu probable que je tombe enceinte dans ces conditions.
J30, toujours pas de gluches à l'horizon et un pressentiment...
J-32, test très légèrement positif, barre quasi invisible mais je sais, je suis sûre que je suis enceinte.

Confirmé quelques jours plus tard par un autre test et une prise de sang.
Et au final, un beau petit lutin né à 34SA+4 (prématurité en aucun rapport avec mon problème d'OMPK) le 27/06/2010 ! 
 

Lorsque j'ai voulu un deuxième enfant, cela a été plus simple, le diagnostic était déjà posé, une échographie a confirmé que les MPK étaient toujours là, et au deuxième cycle sous clomid® je suis tombée enceinte de mon bigoudi né le 7/08/2012 !

• À la page suivante :
 — Les Témoignages
Rachel : une première grossesse au bout du deuxième cycle grâce à l'induction de l'ovulation
Choupinette : Le parcours du combattant
Mamimie, un syndrome OPK mais 2 petites fées ...
- Le parcours de FloFlo

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "CONCEPTION / Avant la grossesse"

Pour vous
 

Un écrin de bien-être pour vous

Composition détente, anti-stress, bien-être et fraicheur. Les soins Cattier, Welleda, Forest People ont été crée pour votre confort et votre plaisir, le tout au naturel bien sûr!
Sur
Brindilles.

.