Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  CONCEPTION  >  Le début de la grossesse  >  Des saignements en début de grossesse

Des saignements en début de grossesse

Spotting ou Saignements dans les premières semaines de la grossesse

Spotting ou Saignements en début de grossesse


Les saignements en début de grossesse sont vecteurs d'une immense angoisse pour les femmes.
On pense d'emblée à une fausse couche.


MAIS : perdre un peu de sang en début de grossesse ne signifie pas forcément que les choses tournent mal. Près d'un quart des femmes enceintes sont confrontées à cette situation dans le premier trimestre de la grossesse.


Par contre, le fait de perdre du sang - quelle que soit la quantité de la perte, la couleur du sang, ou la durée de la perte - doit vous conduire à consulter le plus rapidement possible votre médecin ou votre sage-femme, pour diagnostiquer les causes de ces saignements.


La consultation devient d'autant plus urgente que les saignements sont abondants, plus abondants que ceux que vous connaissez à l'occasion de vos règles, que vous avez la tête qui tourne, que vous faites des chutes de tension, ou que vous souffrez de violents maux de ventre.
Et surtout, n'y allez pas seule, faites-vous accompagner, ne conduisez-pas dans ces circonstances particulièrement éprouvantes.

Quels peuvent être les causes de ces saignements en début de grossesse ?

• Les causes sans gravité sur l'évolution de la grossesse :

Spotting
Le terme "spotting" vient de l'anglais qui peut se traduire par "saignement intermittent".
Ce sont de faibles saignements, rouges ou plus marrons, beaucoup moins abondants que les règles.

- La fixation de l'œuf dans la paroi utérine peut entrainer dans les tout premiers jours de petites pertes de sang.
L'implantation de l'œuf se faisant environ 8 jours après la fécondation, à cette période, il est tout à fait possible de confondre cette petite perte de sang avec le retour des règles.


- La fragilité du col de l'utérus et du vagin :
Hypervascularisés et particulièrement modifiés par la montée des hormones, la paroi du col de l'utérus et les parois du vagin deviennent plus fragiles, elles peuvent être irritées ou inflammées.
Un toucher vaginal pendant une consultation, ou un rapport sexuel peuvent provoquer des saignements.


- Vous pouvez avoir un petit polype ou un fibrome au niveau du col de l'utérus qui se met à saigner.


- Une infection au niveau du vagin peut également provoquer des saignements.


- Plus avant dans la grossesse, l'implantation du placenta dans la paroi de l'utérus peut également provoquer des saignements.
L'augmentation du volume de l'utérus peut provoquer des tiraillements, et très légèrement décoller le placenta entrainant des saignements, sans que cela ait des conséquences sur la suite de la grossesse, il est normal que le placenta "migre" légèrement au fil des premières semaines de grossesse.


- Une fois de plus, les hormones peuvent provoquer des saignements à la date qui aurait dû correspondre à vos règles, cela est particulièrement fréquent pendant les deux premiers mois de la grossesse.


- Une raison plus difficile à accepter, mais qui est également possible : les saignements correspondent à l'évacuation d'un œuf "jumeau" qui ne s'est pas développé.

• Les causes plus graves qui entraînent l'arrêt de la grossesse :

Dans ces cas plus graves, les saignements sont dans la grande majorité des cas accompagnés d'autres symptômes :
- vous pouvez vous sentir particulièrement fatiguée,
- avoir la tête qui tourne, ou vous sentir mal, faire une chute de tension,
- ressentir des tiraillements violents, des crampes violentes dans le ventre.


Ces symptômes associés aux saignements peuvent avoir plusieurs causes :

- Une grossesse extra-utérine
- Une fausse couche spontanée
- Une grossesse molaire


C'est à l'occasion de la consultation en urgence auprès de votre consultant que les causes pourront être diagnostiquées.

Que va faire votre consultant pour savoir quelle est la cause des saignements ?

En premier lieu, votre médecin ou votre sage-femme va pratiquer un examen gynécologique.
Cet examen permet de voir si la cause des saignements se situe au niveau du col ou du vagin, ou de l'utérus.


Si les saignements proviennent de l'intérieur de l'utérus, votre consultant ne peut pas déceler la cause sans examens complémentaires.


Ces deux examens sont le dosage des bêta hCG et l'échographie.

Le résultat du dosage des bêta hCG est disponible dans la journée, permet de voir si la grossesse est évolutive en comparant différents dosages dans le temps.

L'échographie permet quant à elle de lever très rapidement toutes les incertitudes.

• Voir : Prise en charge d'une menace de fausse couche 

Pour vous
 
Un écrin de bien-être pour vous
Composition détente, anti-stress, bien-être et fraicheur. Les soins Cattier, Welleda, Forest People ont été crée pour votre confort et votre plaisir, le tout au naturel bien sûr!
Sur
Brindilles.

.