Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  ETRE MAMAN  >  Dossiers et Thèmes  >  Ce que veulent les sages-femmes, c'est aussi ce que veulent les femmes

Ce que veulent les sages-femmes, c'est aussi ce que veulent les femmes

Surmédicalisation des accouchements

Ce que veulent les sages-femmes, c'est aussi ce que veulent les femmes

Surmédicalisation des accouchements

Nous sommes de plus en plus nombreuses à trouver que nos accouchements sont trop médicalisés, standardisés, comme si on rentrait dans un protocole d'accouchement identique en toute circonstance.

Une salle d'accouchement finit par ressembler à un bloc de réanimation. Branchements, scopes, perfusion, surveillance des constantes pour la future mère et pour le bébé … le tout informatisé et centralisé dans une salle à part pour que le personnel puisse surveiller X patientes en permanence, en simultané … mais à distance …


On sait très bien que ces mesures prises depuis une trentaine d'années ont très largement contribué à faire baisser la mortalité maternelle et infantile.
Mais la systématisation des protocoles d'accouchement a conduit à uniformiser la prise en charge des femmes que leur situation soit à « haut risque » (justifiant alors cette surveillance) ou à « bas risque ».


L'enquête périnatale de 2010 pose la question de l'hypermédicalisation de la naissance en France [6], constatant, je cite qu'elle est « sans bénéfice évident pour la santé des mères et de leurs enfants ».


• En 2003, le rapport de la mission périnatalité disait déjà [5] :

« Si la nécessité de soins intensifs ne fait aucun doute dans les situations à haut risque, le débat est beaucoup plus ouvert dans les situations à faible risque.
Dans ces situations, il a été montré que l'excès de surveillance pourrait être iatrogène.
Les données disponibles laissent penser qu'il faudrait à la fois faire plus et mieux dans les situations à haut risque et moins (et mieux) dans les situations à faible risque. »


C'est de là qu'a été proposée l'idée d'évaluer la mise en place des maisons de naissance qui seraient attenantes aux plateaux techniques des maternités, sous la responsabilité pleine et entière de sages-femmes
Les maisons de naissance proposent un accompagnement global de la future mère, du suivi de grossesse aux suites de couches.
Il est entendu que les femmes qui sont suivies et qui accouchent en maison de naissance ne doivent présenter aucune pathologie et aucun risque avéré.


Le coût d'un accouchement en maison de naissance serait de 600 euros contre 1200 euros sur le plateau technique de la maternité.
Cela représenterait une économie de 7 millions d'euros si seulement 1,5% des naissances pouvaient y être réalisées [2].


Je reprends ici les 2 termes soulignés dans le rapport de la mission « périnatalité » de 2003 :
- Maisons de naissance
- Sous la responsabilité pleine et entière de sages-femmes


Et là, ce n’est pas simple, on se trouve dans une situation doublement verrouillée, voire même grippée.

(Novembre 2011 - références et bibliographie en dernière page) 

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "ETRE MAMAN / Dossiers et Thèmes"