Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m

Sommaire du dossier

Sommaire du dossier
2/3
La suite des témoignages sur la grossesse comme passage obligé Je n'aime pas être enceinte
Accueil  >  ETRE MAMAN  >  Dossiers et Thèmes  >  Je n'aime pas être enceinte

Je n'aime pas être enceinte

Je déteste la grossesse - toujours des témoignages

Je déteste être enceinte - Des témoignages



• Merci pour vos témoignages si sincères et si proches de ma réalité.
Vous n'imaginez pas à quel point ils m'ont rassurée. Je ressens exactement la même chose ... cette absence d'état de "bonheur extrême" tant exprimé par les futures mamans, alors que je souhaitais vraiment être enceinte.

Depuis deux mois - durée de ma grossesse - je culpabilise en me disant que je ne suis peut être pas une future bonne mère, car moi entre les nausées, les questions et toutes les modifications, je n'ai pas encore réussi à être sereine et pleinement heureuse.

Jamais personne n'évoque ces doutes, ou ces difficultés parfois ressenties.
Alors merci encore une fois. Me voici déculpabilisée.
Bonne continuation.

Alice

-------------------------------------------------------------------------

• Bonjour,

Je m'appelle Carine et je vais entamer mon huitième mois le 5 avril  et je suis heureuse d'avoir pu lire vos messages car je ressens exactement les mêmes choses, moi aussi j'ai cru que je ne voulais pas vraiment cet enfant il y a encore quelques semaines et moi aussi maintenant je sais que je le désire vraiment, l'attente de l'accouchement est très longue et je me dis que j'ai fait la plus grande partie du parcours

Merci à vous pour vos témoignages.

Carine 

-------------------------------------------------------------------------

Chères toutes, 

Après 2 FC, je peux te dire que j'étais ivre de joie d'être enfin VRAIMENT enceinte !!
Mais si je n'ai eu aucun gros pépin, j'ai eu tous les "petits"ennuis de la grossesse, mais énormes, et on peut dire sans se tromper que ma grossesse a été un petit calvaire !(commentaire de mes amis : eh bien toi, tu ne fais pas de pub pour la grossesse !!!).

Ceci dit, j'ai eu un accouchement aussi génial que ma grossesse avait été pénible et être maman c'est une chose tellement extraordinaire, tellement inimaginable avant, que ça aurait pu être 10 fois pire, ça valait le coup (d'où l'idéalisation de la grossesse) !

Pour preuve, on remet ça !...je suis enceinte de 3 semaines et prête à assumer tous les désagréments qui ne manqueront pas de se produire !!
D'ailleurs, si vous interrogez autour de toi, vous trouverez plein de gens qui pensent comme vous !
seulement, ce n'est pas politiquement correct !! allez, courage !!
Bises,
 
Claire

-------------------------------------------------------------------------

• Je ne vois aucune raison de culpabiliser : le but de l'opération, c'est d'avoir un bébé, et pas de vivre une "super" grossesse !

Je ne vois pas ce qu'on peut trouver d'intéressant à la fatigue, aux divers problèmes digestifs et autres douleurs dorsales engendrés par la grossesse, surtout quand on travaille et qu'on doit utiliser les transports en commun.

Sans compter qu'il n'est tout de même pas vraiment évident de se trouver sexy quand on se regarde dans la glace ...

Je suis enceinte de mon deuxième (5ème mois), et autant que pour ma première fille (22 mois), la grossesse n'est qu'un passage obligé, pas vraiment désagréable, mais pas non plus comme vous le faites remarquer le nirvana.

Je crois qu'il s'agit aussi d'un phénomène de mode :" il faut s'éclater pendant sa grossesse", un peu du genre de ce que j'entends souvent (de femmes n'ayant pas encore eu d'enfant d'ailleurs) comme "avec la péridurale on n'a pas la sensation de donner naissance à un bébé".
Ca fait toujours pouffer de rire mon mari, qui comprend parfaitement la hâte avec laquelle j'attends la fin de ma grossesse.

Cependant, je peux vous dire par expérience que dès la naissance du bébé, on oublie tous les mois qui ont précédé, et on fait plus tard un second bébé sans inquiétude particulière pour la grossesse : neuf mois, ce n'est pas si long !

Florence