Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m

Sommaire du dossier

Sommaire du dossier
1/2
Le baby-blues : l'arrivée du baby-blues
Accueil  >  ETRE MAMAN  >  Juste après l'accouchement  >  Le baby blues

Le baby blues

Le baby-blues : les joies du lendemain de l'accouchement

Les joies du lendemain, ou l'entrée du baby blues

 

Les joies du lendemain de l'accouchement !


C'est de l'humour...

Ne soyons pas trop cyniques, il est certain que les heures et les jours qui suivent l'accouchement sont pleines de bonheur, c'est évident !
Mais comme ces pages sont là pour vous informer sur tout ce qui arrive, laissons nos expériences faire la suite.

En premier lieu, on est toujours dans ce monde à part, floconneux d'aise et de malaise, entre joie profonde et sensations bizarres.
Les premières interrogations sur notre capacité à être mère s'insinuent progressivement dans la contemplation de la petite merveille que nous avons mise au monde, et notre corps nous rappelle au bon souvenir de ce qui s'est passé il y a quelques heures.


La démarche en canard quand on peut se lever. On déambule dans le couloir dans l'espoir d'y voir une âme qui est en train de vivre la même chose que nous.
Une impression bizarre d'avoir une masse entre les jambes, séquelles de l'accouchement, plus une douleur d'une épisio juste recousue, ou de quelques déchirures qualifiées "de mineures"... On n'est tout de même pas dans notre état normal... 
Mais jusque là, on se dit que l'indisposition vaut bien la chandelle.

Votre petit bout dort, et voilà la montée de lait qui commence à se faire sentir. La poitrine tire, comme jamais, au courant, on garde presque un sourire aux lèvres.
La fatigue fait son entrée. En effet, on entre dans le contre coup de l'effort intense que l'on a fourni, la pression retombe, et tout notre corps nous dit à quel point il est allé au-delà de tout ce qu'il avait connu jusqu'à présent.

Ça fait deux jours. Une fatigue s'est inscrite sur votre visage. Ce soir, vous passez la première nuit avec votre bébé. Tout va bien, vous êtes prête (bien sûr!).

Vous allez prendre votre douche après le bib ou la tétée.
Et là, vous ne savez plus ce qui se passe: il y a de l'eau, du lait, du sang et des larmes qui s'échappent... Ce n'est pas tout à fait du bonheur de se voir dans un état pareil. Mais on fait bonne figure.