Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  FERTILITE  >  Témoignages sur les difficultés à concevoir un enfant  >  Le témoignage de Delphine : IAC et FIV

Le témoignage de Delphine : IAC et FIV

Le témoignage de Delphine : IAC et FIV

La réaction de Delphine



Bonjour, Moi je m'appelle Delphine.

Je me permets d'écrire car j'ai vu deux témoignages sur la lutte contre la stérilité et que moi même je vis un combat semblable.
Nous nous sommes mariés il y a 7 ans de cela, nous avons voulu un bb immédiatement, les mois ont passé et toujours rien, au bout de 3 mois j'ai commencer à faire ma courbe de température comme beaucoup de femme, on a tout de suite vu qu'il y avait ovulation, mon gynécologue de l'époque m'ayant expliqué comment repérer ma période ovulatoire nous avions avec mon mari des rapports programmés. 6 mois après toujours rien, mon mari demande alors de lui même à faire un spermogramme, le verdict tombe quelques jours plus tard, il souffre d'oligoasthénoteratospermie sévère.
On ne connait rien, je me renseigne comme je peux.

Mon gynécologue m'oriente vers un spécialiste de la PMA, ce médecin nous reçois somme un chien dans un jeu de quilles.
Il nous dit que nous sommes jeunes et que nous avons le temps d'avoir un enfant, il est agressif avec mon mari... Je reprends contact avec mon gynécologue qui m'adresse dans un autre centre où le médecin est une femme.
Le contact est très bon. Elle demande des examens complémentaires à mon mari et pour moi aussi.

Le spermogramme confirme les premiers, elle envoie mon mari consulté un andrologue. Pour lui l'oligoasthénoteratospermie est dû à un problème de prostate.
Mon mari a droit à une échographie de la prostate qui révèle effectivement une inflammation de la prostate.
L'andrologue lui prescrit un traitement antibiotique + anti-inflammatoire lourd, mais aussi les résultats sont là, un nouveau spermogramme effectué quelques mois plus tard révèle une nette amélioration, on nous parlait d'ICSI on nous propose la FIV classique.

Malgré le lourd problème nous commençons par des IAC. Passage obligé, nous n'en faisons quand même que deux.
Au mois d'Août nous commençons le traitement pour la FIV, le 21 Août exactement, je ne peux oublier les dates, le 22 septembre on procède à la ponction, 12 ovocytes, 9 embryons, on m'en réimplante 3.


15 jours plus tard j'effectue le test de grossesse, il nous donne un résultat positif.
1ère FIV 1ère réussite,notre fils naîtra 8 mois 1/2 plus tard. NOTRE VICTOIRE!!!!

Robin a 1 an lorsque nous nous décidons à lui donner un petit frère ou une petite soeur, cette tentative est un échec, on ne va même pas à la ponction. En mars, nous recommençons notre traitement, on prélève 9 ovocytes, 6 embryons, on m'en replace 2, les autres sont, comme pour la première FIV détruits, ils n'auraient pas supporter la cryogénisation.

Le 27 avril un nouveau test de grossesse m'apprend que je suis enceinte, j'attends des jumeaux, à 3 mois 1/2 un des deux cesse de vivre, le 06 janvier, Sarah vient rejoindre notre foyer et depuis y fait notre bonheur. Mais voilà, on ne veut pas s'arrêter en si bon chemin, un petit troisième nous fait envie, au mois d'Octobre, 3 ans plus tard, nous retournons faire la FIV, et malgré tout celle ci échoue, on m'a réimplanté 2 embryons mais ceux ci ne se sont même pas implantés.
DUR à digérer, mais on ne s'apitoie pas sur notre sort, on a déjà deux enfants.

Nous recommençons en février de cette année, on y croit encore, et même si je garde un mauvais souvenir de mon échec dernier. J'espère par cette façon passer un message d'espoir pour toutes les personnes dans notre cas, cela arrive que cela marche la preuve. courage

MESDAMES, ON OUBLIE TOUT LORSQU'ON TIENT NOS BEBES DANS NOS BRAS.

Pour vous :

La vague biologique, pour un respect total de votre linge, avec les balles de lavage qui permettent de réduire la consommation d'eau, d'energie et de lessive.
Optez pour l'économie dans votre lave-linge sur Brindilles.

.

.