Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m

Sommaire du dossier

Sommaire du dossier
34/41
34 SG -36 SA : Comment vais-je faire pour tout gérer ? 32 SG -34 SA : Les achats pour préparer sa naissance
Accueil  >  GROSSESSE  >  280 jours pour toi  >  Récit de grossesse : Johanne et son petit J

Récit de grossesse : Johanne et son petit J

33 SG -35 SA : Les 15 jours de congé pathologique

Récit de grossesse : Johanne attend son deuxième enfant, semaine par semaine.

33 SG - 35 SA : Les 15 jours de congé pathologique

Mon petit J,

Cette semaine est marquée par le début de mon congé maternité. A deux jours près, je tenais jusqu'au bout.

Mais il y a eu beaucoup trop de contractions, des vertiges incessants à cause de la chaleur de ma salle de classe, et puis voilà.un peu malgré moi, j'ai dû renoncer à aller jusqu'au bout.
La seule chose qui me rassure c'est qu'en me rendant à la maternité pour faire un monitoring, les sages-femmes m'ont dit, que même si tu naissais maintenant, il n'y a plus vraiment de danger.


Développement du fœtus :
• 33 semaines de grossesse

Ceci dit, contractions ou pas, je sais que tu ne vas pas naître tout de suite. Il y a tellement de choses à faire avant ta venue !
Même si j'ai hâte, même si autour de moi tout le monde me met en garde concernant un éventuel accouchement prématuré, je sais au fond de moi que ce n'est pas le moment.

Oh, petit ange ! Je suis désolée de te faire vivre à mon rythme !

Je sais bien que ce n'est pas le tien, mais je n'arrive pas à ralentir la cadence. On me dit de me reposer, mais à vrai dire, j'ignore ce que cela veut dire.
Je crois qu'inconsciemment j'ai trop peur de me retrouver face à un vide effrayant.

Marcher, travailler, ne jamais s'arrêter car ce serait comme arrêter de respirer. C'est un peu ça ma vie.

Quand j'y pense, je me dis que je me plains souvent du trop-plein d'énergie de Nana, mais je sais de qui elle tient !
Me voilà donc résolument tournée pendant quelques mois vers une vie moins trépidante.

C'est la gorge nouée que je laisse derrière moi le rire de mes élèves. Leurs frimousses vont vraiment me manquer.

Je me sens mise sur le banc de touche.
Pour toi.

Je t'aime déjà si fort.

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "GROSSESSE / 280 jours pour toi"