Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m

Sommaire du dossier

Sommaire du dossier
8/41
8 SG -10 SA : Fatigue et impatience 6 SG -8 SA : La fatigue, l'émotion à fleur de peau
Accueil  >  GROSSESSE  >  280 jours pour toi  >  Récit de grossesse : Johanne et son petit J

Récit de grossesse : Johanne et son petit J

7 SG -9 SA : Te garder comme un secret

Récit de grossesse : Johanne attend son deuxième enfant, semaine par semaine.

7 SG - 9 SA : Te garder comme un secret

Mon petit J,

Tu es là et tu grandis tranquillement, pendant que moi je me pose mille et une questions.
Pourquoi? Je ne sais pas.
Sans doute est-ce à cause de cet étrange vague à l'âme qui ne me quitte pas?


Développement du fœtus :
• 7 semaines de grossesse

Pour couronner le tout, je tombe malade, et je n'ai évidemment pas le droit de prendre de médicaments.
C'est tellement plus simple pour se soigner! Certes, ce ne sont que de petits tracas, mais qu'ils peuvent être pénibles.

Au passage, le médecin me rassure. Depuis quelques temps, j'avais comme des picotements au niveau du cœur.
Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est en lien avec toi! Ce sont paraît-il des douleurs musculaires normales.
Oui, bon.fallait le savoir.

Mon petit J, j'espère que tu ne te moqueras pas de ta maman quand plus tard tu liras ces lignes, mais il faut que je t'avoue que ce qui me tracasse le plus en ce moment.c'est mon ventre qui déjà s'arrondit.

Sans cesse, je me surprends à contracter mes muscles du ventre pour l'estomper au maximum.
On aura beau me dire que c'est normal, que c'est joli, et tout et tout, je ne parviens pas à m'y faire.

Pourquoi ça m'arrive alors que je ne suis qu'à 7 semaines de grossesse?! J'ai pas envie. Pas tout de suite!
A présent que les premières semaines d'euphorie sont passées, je veux te garder rien que pour moi, un peu comme un secret
.
Et puis, il faut bien l'avouer.je ne suis pas encore prête à me transformer. Pas maintenant. C'est trop tôt.

Même si tu es bien présent en moi et dans mon esprit, j'ai besoin de me sentir «normale» encore pour quelques temps.

En fin de semaine, je vais même skier. Je sais que ce n'est pas si bien que ça. Est-ce une façon de te nier?
Non, je ne crois pas, et à chaque instant je pense à toi et au risque que je te fais prendre.

C'est plus fort que moi. J'espère que tu ne m'en veux pas, petit homme.
Le temps apaisera certainement toutes mes craintes,

Je pense à toi petit ange.

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "GROSSESSE / 280 jours pour toi"