Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m

Sommaire du dossier

Sommaire du dossier
38/39
15 jours après la naissance et l'accouchement : cicatrice de la césarienne et mise en place de l'allaitement Enceinte de 39 semaines, 41 semaines d'aménorrhée : Monitoring du rythme cardiaque foetal
Accueil  >  GROSSESSE  >  280 jours pour toi  >  Récit de grossesse : une grossesse en Espagne

Récit de grossesse : une grossesse en Espagne

L'accouchement de Lyla, la naissance d'Azucena.

Récit de grossesse semaine après semaine : Lyla est enceinte de son deuxième enfant. 

La naissance d'Azucena

Jeudi 4h40 du matin:

Aïe, ouille, aïe !!! je suis réveillée par une contraction douloureuse....
Et puis ça s'enchaine....toutes les 10 min, douloureusement....je fini par me lever, la position allongée est insupportable...


Aujourd'hui, le petit monstre fête ses 20 mois, serait-ce le bon jour pour la poupette ???


- 16h40...voilà maintenant 12h que je contracte toutes les 10 minutes, douloureusement...

Heureusement, j'ai enfin trouvé la position qui me permet de les rendre supportables...


Par contre, la pression est forte en bas...j'espère que c'est bon signe, parceque j'ai l'impression que l'on va en avoir pour un moment encore...
Ma doula est au courant, mais je ne ressens pas encore le besoin de l'avoir auprès de moi, tout comme chéri que j'ai “envoyé” travailler...


Il est 22h00, je pars me coucher comme je peux....les douleurs se sont accentuées, toujours rythmées toutes les 10 minutes, rien ne presse encore pour appeler ma doula....
J'essaye de trouver une position dans mon lit, ça fait mal dans n'importe quelle position...


- 3h plus tard, vendredi 1h09 du mat....une grosse contraction, un ploc dans mon bas-ventre....je perds les eaux...
Quelle sensation bizarre....je panique et je suis en pleine euphorie en même temps....ma poupette va bientot naître, là, c'est sûr !!!
J'appelle ma doula, elle me dit qu'elle arrive quand j'en ai envie...je continue donc toute seule à gérer les contractions qui s'intensifient et se rapprochent....


Oh, à peine 1h après, la panique m'envahi de nouveau...je la rappelle...elle arrive, le temps d'aller chercher sa balle de dilatation....
Elle arrivera rapidement....je me sens déjà plus zen, même si les douleurs sont déjà limite supportables....
Nous nous installons dans le salon, pour ne pas reveiller le petit monstre, chéri dort comme un loir, ainsi que la mamie....


Ma doula m'aide à trouver une position, me masse les lombaires, me parle doucement, me rassure, m'encourage car je perds déjà un peu les pédales....


- 4h00, j'ai besoin du soutien de chéri, elle part le réveiller....
- 4h35, je ne veux plus rester à la maison, je ne gère plus les douleurs...on décide donc de partir à l'hôpital...

Le service est vide, calme, je suis acceuillie par une sage-femme très gentille...
Elle m'examine, je suis à 4, je suis déçue, et pourtant il parait que c'est très bien, elle m'encourage dans mon choix d'accouchement naturel...
Elle est d'accord pour que ma doula rentre avec chéri...elle m'installe les capteurs du monito, mais j'ai le droit de bouger comme je veux, elle m'installe un lit par terre, me donne la balle de dilatation, et m'amène un verre de jus de pêche...miam !!

Mais les douleurs sont insupportables...je crois que j'ai perdu un chouilla d'espoir avec si peu de dilatation pour tant d'heures de douleurs...
La sage-femme me propose donc un “cocktail spécial shootage pour accouchement naturel”, je l'accepte, sachant déjà que mon accouchement naturel est en train de prendre le large.
Je suis shootée, mais pas assez pour supporter les douleurs...alors, la mort dans l'âme, je demande la péridurale....


- 7h30, les sages-femmes profitent donc de la péri pour m'examiner en “profondeur”...et là, stupéfaction de ma part, elles m'annoncent que la tête de la miss est hyperdéfléchie....le même topo que pour mon petit monstre....on me parle déjà de césarienne...quoi ????????!!!!!!

Heureusement, une sage-femme propose de me mettre dans une position pour faire changer la miss de position....apparemment, ça fonctionne, la miss replace sa tête, il est 9h30, je ne suis dilatée qu'à 5, on commence donc à m'injecter l'ocytocine...

Je suis fatiguée, je ne contrôle plus rien de mon accouchement....tellement médicalisé à l'heure qu'il est...je suis là, allongée à attendre que quelque chose bouge, se passe...

- 13h00, je suis dilatée à 8, mais la miss commence à montrer des signes de souffrance au monito...le staff décide donc de faire un premier test de pH à la miss (on lui prélève un peu de sang (oui, là-bas, tout au fond de mon utérus !!!) pour apprécier son état de souffrance)...
Les résultats sont bons....on continue donc...mais on stoppe l'ocytocine...


- 15h00, re-pH pour la miss, il est aussi bon que le premier...on ré-injecte donc l'ocytocine pour finir de dilater...


- 16h00, je suis dilatée à 10, la miss n'est toujours pas engagée, on commence donc les poussées pour essayer de la faire descendre...
Je pousse comme une chef me dit-on...ça m'encourage, je visualise la descente, je fais tout bien....mais rien n'y fait...elle ne descendra jamais...

Voilà, ça fait bientôt 36h que le travail s'est mis en route, on fait un dernier test pH à la miss pour voir que tout va bien, il est ok, mais moi, mon corps commence à dire stop !!!

J'ai de la fièvre, je fais de la tachycardie....et quand la sage-femme commence à appuyer sur mon ventre (manoeuvre de Kristeller),je la supplie d'arrêter, parcequ'au moins, de tout mon plan de naissance qui n'aura servi à rien, je voudrais que l'on me respecte au moins ça....

La décision finale tombe....il faut donc césariser....


NaissanceJe pleure toutes les larmes de mon corps, de n'avoir plus du tout le droit et le choix d'une voie basse pour un futur bébé....c'est terminé pour moi, jamais je ne connaitrai la sensation de mettre au monde son enfant....


Je suis malgré tout heureuse d'avoir pu vivre tout ce que j'ai vécu pendant ces longues heures...j'aurais pu gouter du bout des lèvres la saveur de l'accouchement ....


Notre petite Azucena est donc née par césarienne à 16h45 le 27/06...


Césarienne qui ne s'est pas très bien passée, vu que la péri ne faisait pas effet au dessus de mon nombril...quelle horreur !!!
Ma petite est emmenée encore une fois sans que je puisse la voir, c'est son papa qui me la présente quelques minutes après...
Mais au moins, j'ai le droit de l'avoir auprès de moi dans la salle de réveil où je pourrais lui donner sa première tétée...


Mon petit monstre, mon petit Darío fait connaissance avec sa petite soeur à peine 1h après sa naissance ....


Notre nouvelle vie à 4 commence ....

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "GROSSESSE / 280 jours pour toi"