Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m

Sommaire du dossier

Sommaire du dossier
38/39
Evolution grossesse, la naissance de Dyane. Evolution grossesse, 39 semaines - peur du déclenchement, peur de la césarienne.
Accueil  >  GROSSESSE  >  280 jours pour toi  >  Récit de grossesse, Wendy et son petit crapaud

Récit de grossesse, Wendy et son petit crapaud

Evolution grossesse, l'accouchement de Wendy.

Récit de grossesse semaine après semaine: Wendy attend un troisième enfant après des jumeaux.

L'accouchement de Wendy

Nous sommes Mardi matin, il est EXACTEMENT 4h42 au réveil, soit 4h32 en vrai, mon réveil avance de 10 minutes (comment ça on s'en fiche ??? , bon, ok j'arrête, je suis sérieuse) réveil contraction... bizarre, ça fait "un tit peu mal"...

Je me dis : si je me rendors, c'est que c'est rien, et puis de toutes façons, j'ai sommeil, et je peux pas refaire le coup du réveil de nuit à la nounou ... et puis, de temps en temps contraction qui me réveille (en fait, j'essayais de relever les heures, mais à chaque nouveau réveil, j'avais oublié l'heure de la contraction précédente ... et puis, pour pas m'aider, à chaque fois que je me rendormais, je rêvais que j'avais des contractions, que je notais l'heure mais c'était même pas la même heure que mes vraies contractions pas pratique hein ...)

Bref, à 8h30, je me lève, je vais prendre un bain, me disant que de toute façon, ça n'avait pas calmé ma fausse alerte la dernière fois donc qu'il ne faut pas que je me fasse d'illusion !
Résultat : rien.

On emmène donc les filles à la nounou, on rentre à la maison se préparer car tantôt, c'est après midi magasin, on doit acheter du matériel pour la future chambre des filles et puis on a décidé de marcher en amoureux dans les rayons enfants de chez aucha* kiaprout et g*mo pour voir quelques fringues pour le baptême des enfants.

Nous y voila donc, on est chez Casto, j'ai toujours mes contractions, de temps en temps, je suis même obligée de m'arrêter de marcher tellement ça commence à s'intensifier.
Et puis, je suis embêtée, j'ai pas senti le crapaud depuis ce matin, pas de coup dans les cotes, pas de hoquet, pas de mouvement de petit vers ...

Bref, j'insiste un peu lourdement auprès d'Anthony pour qu'on passe à la mat' faire un monitoring pour s'assurer que tout ce passe bien pour bébé, qu'il supporte bien les contractions et aussi, j'espère que le col a ENFIN bougé !!!
Il est alors 16h, le coffre est plein de matos, on devait aller faire les magasins, chéri est un peu dégoûté, mais accepte, au pire, on fera les magasins avec les miss après les avoir récupérées de chez la nounou à 17h30.

On arrive à la clinique à 16h15, j'explique ma présence par le fait d'absence de manifestation de crapaud. La SF est super sympa, et me dit : ok, on va faire un monitoring rapide, et puis on va voir si le col a bougé.
Examen du col : à peine 1 et mi-long... n'a pas bougé depuis la dernière fois... grrr, bon, au moins, déjà, le cœur de bébé bat bien, le monitoring devra durer 30 minutes...

C'était sans compter que 3 minutes après ... PAF dans mon ventre, et paf au monito, un coup de poing bien placé par le crapaud et plouf !!!! me retrouve inondée...

Sur le coup je me dis : j'ai envie de faire pipi... et paf... j'aurais fait pipi ???
J'attends quelques secondes et je me rends compte que j'ai toujours envie de faire pipi ...
Heu ? Je soulève le drap qui recouvre mes jambes et ... Ah ben ! C'est quand même bien plus impression qu'un pipi !!!!!!! et puis, ça recoule de temps en temps ...
J'appelle l'infirmière : elle confirme, la poche des eaux ! en même temps, entre temps, j'ai compris que c'était ça !

Les contractions sont devenues vraiment intenses, méchantes et TRÈS douloureuses, à chacune d'elle, je me redresse, je suis perdue, je ne sais pas comment me mettre, je demande conseil à l'infirmière qui me dit : ça dépend des femmes, seule vous savez comment gérer votre douleur, ça peut être comme ci, comme ça blablabla ...
Bref, je n'aurai jamais trouvé la solution, j'ai eu mal tout du long !

La SF vient m'examiner, dilatée à 3, c'est nickel, elle regarde les eaux, et voit que ça commence à être du sang elle me dit que la dilatation va être rapide.
Alors elle veut que l'anesthésiste vienne me placer la péridurale.

Je suis un peu dégoûtée, j'en voulais pas, alors je lui explique la naissance des filles, l'envie de sentir mon bébé passer etc.
Elle est très compréhensive, elle m'explique que la péri, c'est lié au fait que mon utérus est césarisé, et que si jamais ça tournait mal, la péri étant faite, on pourrait faire une injection de dose plus costaud et passer en césarienne rapidement.

Elle me dit qu'elle va voir avec l'anesthésiste pour un dose minime de péri pour que je puisse juste me détendre le temps de la fin de dilatation et que je puisse faire mon accouchement comme une grande.
Je suis d'accord, je comprends donc le pourquoi de la péri, quand tout est bien expliqué, c'est plus facile d'accepter.

L’anesthésiste a des doigts de fées, j’ai rien senti ! il me laissera même la seringue d’injection en « cadeau souvenir ».

La SF me laisse tranquille une demie heure- ¾ d’heure… et puis revient pour suivre l’évolution de la dilatation et de la descente de bébé.

Le col est ouvert à 8, elle laisse ses doigts pour vérifier la descente de bébé lors de la prochaine contraction, et à celle ci justement, elle me dit : hé bien, maintenant, vous êtes dilatée complètement !

(La suite du récit de l'accouchement de Wendy à la page suivante ...)

L'accouchement de Wendy 

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "GROSSESSE / 280 jours pour toi"