Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m

Sommaire du dossier

Sommaire du dossier
1/2
Toxoplasmose congénitale : prise en charge et risques pour le nouveau-né
Accueil  >  GROSSESSE  >  Complications pendant la grossesse  >  Contamination par la toxoplasmose pendant la grossesse et Toxoplasmose congénitale

Contamination par la toxoplasmose pendant la grossesse et Toxoplasmose congénitale

Séroconversion/Contamination par la toxoplasmose pendant la grossesse

Prise en charge et suivi médical en cas de contamination par la toxoplasmose pendant la grossesse


Crédit Photo : © dalaprod - Fotolia.com


En France,  environ une femme sur deux n’est pas immunisée contre la toxoplasmose lorsqu’elle débute une grossesse.
La sérologie de la toxoplasmose fait partie des dépistages systématiques dans le suivi médical de la femme enceinte.
Le premier dosage se fait généralement à l’occasion la première consultation prénatale, avant la déclaration de grossesse.

Le fait que les résultats de la sérologie montrent que vous n’êtes pas immunisée à l’occasion de cette première consultation, entraîne un dépistage mensuel systématique.

Le risque de contamination par la toxoplasmose pendant la grossesse est rare.
Cela représente entre à 1 à 2 cas pour 1000 naissances.
 

★ Pour les mesures d’hygiène et de prévention, pour les risques de malformation pour l’enfant à naître, je vous invite à lire le papier :
La toxoplasmose et la grossesse

Implications d’une séroconversion en fonction du stade de grossesse :

Si une femme enceinte contracte la toxoplasmose pendant le premier trimestre de la grossesse, le risque de contamination du fœtus est faible : de l’ordre de 5%, mais les complications pour le fœtus peuvent être sont graves.

Si une femme enceinte contracte la toxoplasmose au second trimestre ou au troisième trimestre, le risque de contamination du fœtus devient certes plus important (de l’ordre de 30%), mais les complications pour le fœtus sont beaucoup moins importantes.

• Point très très important : la contamination de l’enfant pendant la grossesse n’entraîne pas forcément de lésions – Seuls un quart des fœtus contaminés pendant la grossesse présentent des lésions.

Comment détecte-t-on la contamination ?

C’est à l’occasion du dosage sérologique mensuel que l’on détecte spécifiquement la contamination.
En effet, dans la grande majorité de la population, la toxoplasmose est asymptomatique. Impossible de sentir qu’on est malade.
Tout au plus, vous pouvez avoir un syndrome grippal avec apparition de ganglions dans le cou, mais peu de personnes ressentent ou ont ces symptômes.

Sur l’analyse sérologique mensuelle, les taux d’IgG et d’ImG qui étaient nuls deviennent positifs.
 

★ Pour en savoir plus au sujet de la sérologie de la toxoplasmose, je vous invite à lire le papier :
Le bilan sérologique des analyses de sang dans le cadre du suivi de grossesse # la toxoplasmose.

La prise en charge médicale après une contamination par la toxoplasmose en cours de grossesse

En tout premier lieu,  votre consultant va vous prescrire un traitement antibiotique dans le but d’éviter au maximum les risques de transmission de la maladie à votre enfant, ce traitement va se poursuivre jusqu'au jour de l‘accouchement.

Parallèlement à ce traitement antibiotique, votre consultant va s’assurer continuellement que votre bébé n’est pas contaminé et que la maladie ne provoque pas de malformations.

- Pour cela, vous allez passer une échographie, tous les mois.
Ces échographies morphologiques ont pour but de s’assurer que votre bébé n’a pas d’atteintes cérébrales.

- Vous devrez également passer une amniocentèse, au moins 4 semaines après la séroconversion pour vérifier que le liquide amniotique n’est pas contaminé par le toxoplasme.

Il y a plusieurs cas de figure :

• Si l’échographie est normale et que les résultats de l’amniocentèse montrent que le liquide amniotique n’est pas contaminé : vous continuez à prendre le traitement antibiotique, ainsi que la surveillance régulière par échographie.

• Si l’échographie est normale, mais que les résultats de l’amniocentèse montrent que le toxoplasme est présent dans le liquide amniotique : vous allez prendre un traitement antibiotique plus fort (associé à de l’acide folique).
Ce traitement permet à votre bébé de mieux lutter contre la maladie.
Le suivi régulier par échographie est toujours maintenu.

• Cas le plus complexe :
L’échographie montre des lésions cérébrales, et l’amniocentèse montre que le toxoplasme a contaminé le liquide amniotique.
L’équipe obstétricale peut se voir contrainte de vous proposer une interruption médicale de grossesse, si les lésions cérébrales du fœtus s’avèrent vraiment graves.
Il est impossible de décrire de façon succincte les situations qui entraînent une telle décision.
Il s’agit de situations au cas par cas, qui restent extrêmement rares, qui sont discutées entre vous, l’équipe obstétricale et le centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal.

Voir aussi


Les consultations mensuelles au fil de votre grossesse

Le dossier Echographie : les 3 échographies pendant la grossesse

Les analyses de sang dans le suivi de grossesse
Prévention de la toxoplasmose pour les femmes enceintes non immunisées


Le développement du foetus en photos, semaine après semaine

Choisir le prénom de votre bébé - des listes, des idées, des pistes !


Le calendrier personnalisé de votre grossesse : calculez vos dates clés
Caclulez votre prise de poids optimale pendant votre grossesse : repères mois par mois

.

Pour vous


L'huile de massage antivergetures Weleda
favorise la prévention et la réduction des vergetures.
Appliquée en massages dès le début de la grossesse, elle favorise la prévention et la réduction des vergetures, en améliorant l’élasticité et la tonicité de la peau. (à base d’huiles d’amande douce, de jojoba bio et de germe de blé)
Sur Brindilles, pour vous et votre petite pousse

.