Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  GROSSESSE  >  Complications pendant la grossesse  >  La menace d'accouchement prématuré (MAP)

La menace d'accouchement prématuré (MAP)

Menace d'accouchement prématuré : témoignage MAP à 32SA.

La menace d'accouchement prématuré (MAP)

 

Témoignages : MiniM - MAP à 32 SA, un accouchement à 39 SA
 

- Comment votre situation de MAP a-t-elle été détectée ?


Depuis le quatrième mois de ma première grossesse, j'avais des contractions, que je sentais bien. J'en avais plus de dix par jour, mais espacées sur la journée. Lors des visites tout allait bien, il fallait juste que je lève le pied.
En février, les contractions étaient beaucoup plus nombreuses, plus souvent et tous les jours.

Mi-février (je me souviens pas exactement des dates juste que j'étais à 32 ou 33 SA), j'ai eu contractions sur contractions, des douleurs, je suis allée aux urgences maternité et j'ai failli accoucher.
Mon col était mou et ouvert à 2.
Ma minipuce était assez descendue déjà. On m'a fait un perfusion de médicaments pour stopper un éventuel accouchement. Je suis restée hospitalisée 5 jours, puis alitée chez moi (juste douche et toilettes, pas de positions assises trop longtemps non plus) jusqu'au 37 SA. J'ai été une autre fois hospitalisée encore.


- Quels examens vous ont été prescrits (ECBU, échographie, monitoring etc.) ?


J'ai eu un ECBU, échographie pour voir où en était ma minipuce en croissance, monitoring pour les contractions et pour voir si minipuce allait bien. J'ai eu une perfusion pour stopper un éventuel début d'accouchement, puis des médicaments pour arrêter les contractions (dont je ne me souviens plus le nom, deux différents, et du spasfon). De 35 à 37 SA, j'avais juste du spasfon (et un autre médicament pour si jamais trop de contractions).


- Connaissez-vous les raisons de votre situation de MAP ?
(surmenage, conditions de travail, placenta prævia, infection urinaire, grossesse multiple ou autre ?)


Pas vraiment. Mon homme disait que j'en faisais trop, mais je ne travaillais pas à l'extérieur, je n'avais l'impression d'en faire trois tonnes... Une sage-femme m'avait expliqué qu'il y avait des utérus toniques, qui n'apprécient pas trop être étirés et agrandis autant pendant la grossesse, ce qui peut provoquer ça.
 

Dans les situations de repos complet après diagnostic de MAP :

- Aviez-vous un traitement à prendre ?
 

Oui, des médicaments (ah j'ai plus le nom !), du spasfon et allongée le plus possible !
 

- Avez-vous pu bénéficier d'une aide à domicile ?
 

Je n'ai pas demandé, on a fait avec, mais pas d'autres enfants donc ça allait.
 

- Quelles étaient/sont les recommandations de déplacements possibles ?
 

Je n'avais le droit à la voiture, même pas de petits trajets.
 

- Comment avez-vous/êtes-vous suivie ? (visite SF à domicile ?)


J'ai eu une visite d'une sage-femme à domicile, et j'ai stoppé les cours de préparations jusqu'au 37 SA.
 

- Comment avez-vous vécu ce repos "forcé" mais indispensable ?


Un peu mal ! J'étais très partagée entre le fait que rester allongée gardait ma minipuce au chaud, lui permettait de tenir un maximum pour ne pas naître prématurée, et le fait que je m'ennuyais, que je pétais un plomb à rester comme ça !

Ce n'est vraiment pas dans ma nature, alors je l'ai mal vécu, surtout ce poids aussi qui trônait au dessus de moi, que c'était mon repos qui tenait ma fille dans mon ventre et la peur d'échouer là dessus. Et de voir mon homme galérer pour tout faire, en plus du boulot.


Dans les situations d'hospitalisation après diagnostic de MAP :

Comment est ce que cela s'est passé pour vous ?


J'ai pleuré, vraiment je n'ai pas pu me retenir dans la salle de la maternité quand la sage-femme m'a dit que j'étais ouverte à 2 et que je risquais d'accoucher (alors qu'on était qu'en février pour un bébé prévu mi avril). J'ai eu très peur, tout basculait pour moi.
Déjà que la grossesse n'avait pas été super depuis le début à cause des différents maux du début notamment.
Le premier soir où mon homme est rentré à la maison et pas moi, avec cette menace des contractions, j'étais stressée, je ne faisais que pleurer.
Une gentille sage-femme m'a fait de l'acupunture pour me calmer et m'aider à dormir (ça a bien fonctionné d'ailleurs).


Ce dont je me souviens le plus comme sentiment c'est l'angoisse de ne pas réussir à garder au chaud ma minipuce, cette responsabilité qu'on posait sur moi, que mon homme posait sur moi sans s'en rendre compte, ce côté un peu "culpabilisant" de sa part et de la part du corps médical qui me rappelaient 50 fois de me reposer, de ne pas faire de choses, etc.


Au final, Minipuce est née à 39SA et 5 jours, à terme donc.


Je commence ma deuxième grossesse (enfin je suis à 17 SA et 3 jours). J'ai déjà pas mal de contractions, ma sage-femme me conseille déjà de lever le pied, de faire garder ma minipuce dès que je peux, car mon utérus est tout le temps "tendu".


J'ai déjà un peu le doute MAP sur la tête... et depuis ce matin d'ailleurs j'ai beaucoup de contractions, du coup, je me repose (mais chacune sait que c'est moins simple avec un autre enfant !) dès que je sais pour ne pas vivre les un mois d’alitement (voir plus...).

Lire la suite du dossier

ou découvrez nos autres dossiers "GROSSESSE / Complications pendant la grossesse"

Voir aussi


Béance du col de l'utérus
 - Cerclage du col de l'utérus
Les consultations mensuelles au fil de votre grossesse
Le dossier Echographie : les 3 échographies pendant la grossesse
La hauteur utérine au fil de votre grossesse
Les douleurs ligamentaires pendant la grossesse
Le code grossesse décrypté: les abréviations
Les compétences sensorielles de votre bébé à naître

Le développement du foetus en photos, semaine après semaine
Choisir le prénom de votre bébé - des listes, des idées, des pistes !


Le calendrier personnalisé de votre grossesse : calculez vos dates clés
Caclulez votre prise de poids optimale pendant votre grossesse : repères mois par mois

.

Pour vous


6 coussinets d'allaitement coton bio

Il y a souvent des fuites de lait pendant l’allaitement et l’utilisation de coussinets d’allaitement est une manière confortable et discrète d’absorber ces fuites.
Sur Brindilles, pour vous et votre petite pousse



.