Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  GROSSESSE  >  Complications pendant la grossesse  >  Saignements et Menace de fausse couche

Saignements et Menace de fausse couche

Prise en charge et traitements en cas de menace de fausse couche

Saignements et menace de fausse couche

Prise en charge et traitement d'une menace de fausse couche

Les signes d'une menace de fausse couche peuvent être des saignements, des douleurs abdominales, des douleurs au niveau de l'utérus qui font penser à des contractions.

Ces symptômes très inquiétants pour toute femme enceinte vous conduisent à prendre un rendez-vous en urgence avec votre consultant. 


À l'auscultation, lorsque vous vous rendez en consultation, il n'y a aucun signe visible qui oriente le diagnostic vers une fausse couche en dehors des saignements : votre consultant constate que la cavité utérine est intacte, et que l'embryon a une activité cardiaque à l'échographie.
Le consultant peut cependant mettre en évidence un décollement des membranes qui entourent l'embryon ou un hématome intra-utérin.


Si vous êtes dans cette situation, la mesure principale est le repos.
Il vous sera demandé de réduire vos déplacements, d'éviter les activités intenses ou violentes dans votre vie professionnelle et dans vos loisirs en particulier (certains sports), mais aussi dans votre vie quotidienne, en évitant de porter des charges lourdes.


Votre consultant vous prescrira très probablement un antalgique pour calmer les douleurs et un antispasmodique pour atténuer et faire régresser les contractions utérines.
En fonction de différents critères médicaux, votre consultant peut également la décision de vous faire suivre un traitement hormonal spécifique qui favorisera le maintien de la grossesse (utrogestan).

Si à l'auscultation, votre consultant diagnostique une béance cervico-isthmique (ou incompétence cervicale), je vous invite à lire ces deux articles :
La béance cervico-isthmique
Le cerclage du col de l'utérus 


Pour suivre l'évolution et le maintien de la grossesse, votre consultant a deux outils :

- Le dosage des bêta hCG :
Un premier dosage permet de constater si le taux correspond au taux normalement constaté au stade de votre grossesse.
Ensuite, un dosage de l'hormone bêta hCG toutes les 48 heures est un indicateur précieux de l'évolution favorable de la grossesse.
En effet, dans le ças d'une grossesse évolutive, le taux de bêta hCG dans les premières semaines de grossesse augmente de façon constante (on a l'habitude d'entendre : doublement du taux toutes les 48 heures, ce qui n'est pas toujours aussi franc).


- L'échographie pelvienne ou vaginale
L'échographie, qu'elle soit pelvienne ou vaginale est un outil essentiel pour apprécier et évaluer l'évolution de la grossesse.
Elle permet de s'assurer visuellement et sans ambiguïté que :
- la grossesse est normalement localisée (ce qui permet d'exclure une grossesse extra-utérine)
- qu'il y a bien la présence d'un embryon à partir de la 5ème semaine d'aménorrhée (ce qui permet d'exclure un oeuf clair ou une grossesse molaire),
- que l'embryon a bien une activité cardiaque, visible à partir de la 7ème semaine d'aménorrhée.

Elle permet également, comme nous l'avons déjà précisé dans l'introduction, de voir si la cause des saignements est due à un hématome ou à un décollement partiel des membranes amniotiques.


• Le dosage régulier des bêta hCG vous sera certainement demandé sur une durée de 4 jours : un premier dosage initial, puis 2 dosages consécutifs à 48 heures d'intervalle [1].
• Après la première échographie qui permet de s'assurer de l'évolution de la grossesse, une seconde échographie de contrôle vous sera proposé environ une semaine après cette première consultation.


Dans ce tout premier cas de figure, où ce sont des saignements qui vous ont conduit à consulter en urgence et où votre consultant a pu constater grâce l'auscultation et aux examens que la grossesse suivait son cours : le repos, la prescription éventuelle de médicaments, la surveillance renforcée permet dans la très grande majorité des cas de voir la grossesse se poursuivre sans encombre.

* Voir : les saignements en début de grossesse
* Voir : une fausse couche précoce, une fausse couche tardive


• Références et Bibliographie :

[1] - Hémorragies du premier trimestre de la grossesse : orientations diagnostiques et prise en charge pratique, G.Benoist, A.Chéret-Benoist, G.Beucher, M.Dreyfus, dans Journal de gynécologie obstétrique et de biologie de la reproduction, Vol 39, mai 2010. 
-  

Pour vous
 

Un écrin de bien-être pour vous

Composition détente, anti-stress, bien-être et fraicheur. Les soins Cattier, Welleda, Forest People ont été crée pour votre confort et votre plaisir, le tout au naturel bien sûr!
Sur
Brindilles.

.