Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  GROSSESSE  >  Grossesse au quotidien  >  Les contractions au fil de la grossesse

Les contractions au fil de la grossesse

Les contractions de l'accouchement - quand partir à la maternité ?

Les contractions au fil de la grossesse



Vous approchez du terme, votre utérus remonte très haut …

Les contractions dites « normales » sont bien présentes, elles vous enserrent plus souvent le ventre … de plus en plus souvent …




De la contraction de " faux-travail " à la contraction qui entraîne l'accouchement

Reconnaître une contraction qui annonce l'accouchement ?

Vous en avez certainement discuté avec une amie, une sœur, votre médecin, votre sage-femme …
À la question : comment faire la différence entre une contraction de faux-travail et les contractions de l'accouchement ?
Vous avez invariablement reçu la même réponse :
"Ouh là ! Ne t'inquiètes pas, ça n'a rien à voir ! Tu les reconnaîtras !"


Certes, il n'y a aucune ambiguïté. Vous les reconnaîtrez sans peine.
Pour résumer la situation, on peut parler de pesanteur et de vagues.

Lorsque le travail d'accouchement commence par les contractions avant la rupture spontanée de la poche des eaux, la nature même des contractions est différente.
Ce que vous ressentez est différent de ce que vous avez ressenti jusqu'à présent.
Une sensation de pesanteur sur le col de l'utérus qui ne vous quitte plus, qui se fait plus loude, plus intense au fil des minutes qui passent.
Les contractions, elles-mêmes, deviennent plus longues, de plus en plus nombreuses, elles reviennent de façon régulières, de plus en plus rapprochées.

Elles arrivent comme une vague, elles montent progressivement, votre ventre se durcit, ça monte, ça prend tout, ça tire, ça prend pour certaines le dos, pour certaines le haut des jambes.
Ça coupe le souffle à partir d'un certain moment, et puis, progressivement, votre ventre se détend, on reprend ses mouvements et son souffle.
Et puis, elles durent de plus en plus longtemps, elles arrivent en salve, de plus en plus régulières, de plus en plus rapprochées.

Les antispasmodiques n'y font rien, la respiration profonde ne les fait pas passer, le bain chaud et le repos non plus …

C'est parti !


Quand partir à la maternité ?


Si le travail des contractions ne s'accompagne pas de a rupture de la poche des eaux :
- Les contractions sont franchement régulières et sont espacées de 10 minutes;
- Elles sont de plus en plus intenses;
- Elles font mal , elles vous coupent le souffle, vous scient les jambes :

Il est l'heure de partir pour la maternité !


Attention :

- Si vous attendez des jumeaux
- Si vous avez eu une césarienne lors de votre accouchement précédant
- Si votre enfant est en siège
- Si vous savez que votre col de l'utérus était déjà bien modifié lors de votre dernière visite
- Si vous avez donné naissance à votre premier (second …) enfant très rapidement en deux ou trois heures :
Partez pour la maternité bien avant les fameuses 10 minutes entre chaque contraction.


Remarque :

La rupture de la poche des eaux spontanée ou provoquée entraîne une sacrée intensification des contractions.
Elles se rapprochent d'autant plus … et leur intensité est difficilement descriptible … c'est comme si votre plancher pelvien pesait 3 tonnes …

À partir de maintenant, le moment vous appartient …;o)

Pour lui, pour elle



Le faire part
, petite bulle de bonheur pour annoncer l'arrivée de votre bébé.
Au gré de vos idées, au gré de votre temps... mais pensez-y !
Visiter le site


.