Fécondité, Grossesse, Accouchement :
Toute l’info maternité et calendrier grossesse pour femme enceinte

B
é
b
é

B
i
o
L
e

M
a
g
F
o
r
u
m
Accueil  >  GROSSESSE  >  Maux de la grossesse  >  Hyperémèse gravidique : nausées et vomissements intenses pendant la grossesse

Hyperémèse gravidique : nausées et vomissements intenses pendant la grossesse

Hyperémèse gravidique : nombreux vomissements et nausées intenses pendant la grossesse

L'hyperémèse gravidique : des vomissements et des nausées beaucoup plus intenses.


Crédit photo : © Prod. Numérik - Fotolia.com

Des nausées de grossesse à l'hyperémèse gravidique ...

Alors qu'une femme enceinte sur deux souffre de nausées pendant le premier trimestre de leur grossesse, l'hyperémèse gravidique "n'affecte" que 1% d'entre elles.

Beaucoup plus intense, l'hyperémèse peut devenir un véritable cauchemar au quotidien …
 

• Définition par des symptômes très prononcés :
- 5 à 10 vomissements par jour
- Douleurs abdominales
- Perte de poids dépassant 5%, cette perte de poids peut être bien plus prononcée
- soif (risque de déshydratation)
- état de faiblesse et de fatigue très prononcée
- troubles du sommeil
- risque de fièvre
- maux de tête

Durée de l'hyperémèse pendant la grossesse

Les vomissements apparaissent dès le début de la grossesse.
Ils atteignent un pic vers la 9e semaine de grossesse, pour diminuer progressivement jusqu'à la 14e semaine pendant laquelle ils commencent à s'apaiser.
Certaines femmes peuvent en souffrir jusqu'à la 20e semaine et pour d'autres, le calvaire les poursuit jusqu'à la fin de leur grossesse.

Hyperémèse et vie quotidienne

Les vomissements permanents altèrent considérablement les apports nutritionnels, amenant les futures mères à un état de fatigue, voire à un état de faiblesse les empêchant de vivre normalement.
Vie quotidienne et vie professionnelle peuvent être impactées par cette maladie.


Et comme il est difficile pour l'environnement familial et l'environnement professionnel de comprendre qu'il ne s'agit plus de "simples" nausées, l'incompréhension vient se surajouter à la maladie.

Quelles sont les causes évoquées pour expliquer l'hyperémèse ?

Les causes hormonales :

L'hormone la plus fréquemment évoquée pour expliquer cette maladie est l'hormone bêta hCG.
En effet, il semble qu'il existe bel et bien un lien entre l'augmentation progressive de cette hormone jusqu'à la 9e semaine de grossesse, moment où les vomissements se font les plus fréquents et la décroissance du taux jusqu'à la 14e semaine, moment où les vomissements commencent à régresser.
(Cette co-relation est également valable pour les nausées de grossesse)
Les femmes souffrant d'hyperémèse ont souvent des taux de bêta hCG plus élevés, il y a donc un risque plus élevé de souffrir de cette pathologie pour les femmes vivant une grossesse multiple (jumeaux ou plus !).


Les oestrogènes et la progestérone, connus pour ralentir le transit intestinal, sont également évoqués pour expliquer la maladie.

D'autres facteurs de prédisposition à l'hyperémèse :

Les femmes qui souffrent de migraines, ou qui sont particulièrement sensibles au mal des transports sont plus exposées au risque d'hyperémèse pendant la grossesse.

Suivi et traitement de l'hyperémèse gravidique

En tout premier lieu, votre consultant va vous faire passer différents examens (examen clinique, analyses biologiques et échographie) pour permettre d'exclure d'éventuelles autres pathologies qui pourraient expliquer ces vomissements incoercibles et douloureux.


Les risques majeurs pour la future mère dans cette situation sont la déshydratation et la perte de poids, ainsi que des carences en apports nutritifs.
Les différentes études qui ont été menées sur cette pathologie montrent qu'il n'y a pas d'incidence sur le développement du foetus.

Les mesures au quotidien :

• Adaptation du régime alimentaire : il est conseillé dans cette situation particulière de fractionner les prises alimentaires, il vaut mieux manger de petites quantités d'aliments plus fréquemment, tout au long de la journée.
Il est conseillé d'éviter les aliments épicés, les aliments acides et bien sûr les aliments odorants qui peuvent provoquer les vomissements.
Les aliments riches en glucides sont mieux tolérés que les aliments riches en lipides.
Les aliments riches en protéines sont plus difficilement supportés.

• Au niveau des boissons :
Il est conseillé d'éviter la caféine.
Il vous sera certainement plus facile de boire par petites quantités, régulièrement tout au long de la journée.
Le thé, les tisanes, les bouillons, les boissons énergétiques que l'on prend lorsqu'on fait du sport (et non les boissons énergisantes comme "le taureau rouge" par exemple" …) sont bien tolérées en général.

• D'autres conseils ...
- Eviter les situations qui déclenchent les vomissements
- Consommer du gingembre … le gingembre est reconnu pour faciliter le tractus gastro-intestinal et atténuer les nausées et les vomissements.
(voir la page : les nausées pendant la grossesse pour les doses quotidiennes recommandées)

Les traitements médicaux :

• Les médicaments proposés en cas d'hyperémèse gravidique sont la vitamine B6, de l'extrait de gingembre, des anti-émétiques et parfois des antihistaminiques.


• Hospitalisation :

Dans de rares cas, il arrive que les différentes solutions proposées (modifications du régime alimentaire et thérapie médicamenteuse) ne parviennent pas à réduire les nausées et les vomissements.
La future mère se retrouve alors dans une situation très délicate, risquant de perdre trop de poids, risquant une déshydratation et un déséquilibre important des apports en nutriments.
(Présence de symptômes de déshydratation et augmentation des corps cétoniques dans les urines)

La seule solution est alors l'hospitalisation.
L'équipe médicale veillera alors à réhydrater et rééquilibrer les apports nutritionnels indispensables pour la future mère en mettant en place notamment une alimentation par sonde.
L'hospitalisation dure quelques jours.


Sources :
- Nausées et Vomissements pendant la grosses, Women Health and Education Center, Springfield - Décembre 2012
- Nausée, vomissements et hyperémèse gravidique, Nicole Bürki, Rémy Meier , Forum Médical Suisse, 2010; 10 vol 13-14, pp 242-246